Formation en éco assainissement et toilettes sèches

L’association Toilettes du Monde propose des formations en ANC et toilettes sèches pour les professionnels de l’eau et de l’assainissement.
Retrouvez le programme des formations pour le premier semestre 2011 ou bien sur le site de Toilettes du Monde.

Toilettes sèches et tourisme durable

La pression touristique (900 millions de touristes dans le monde en 2010) impacte directement la consommation des ressources naturelles dont l’eau, mais également le fragile équilibre des milieux naturels : eutrophisation des rivières, contamination des nappes phréatiques, voire déversement des égouts dans la méditerranée.
Loin du greenwashing, l’installation de toilettes sèches est un engagement fort de la part de professionnels du tourisme qui néanmoins sont unanimes : le public déjà sensibilisé est toujours ravi de la propreté des lieux et de pouvoir contribuer simplement à la protection de notre planète!
Forte de ce constat, la filière touristique met peu à peu la préservation du patrimoine naturel au rang des priorités et le tourisme durable a désormais son salon dénommé Ecorismo. Cette année il se tiendra à Nantes et Ecodomeo y sera présent.

Focus sur les toilettes sèches et l’éco-assainissement dans Ecologik

Le numéro d’Octobre / Novembre 2010 du magazine d’architecture consacre dans sa rubrique Produits et Innovation un dossier à l’éco-assainissement et la redécouverte du petit coin. Les toilettes Ecodomeo y sont photographiées et citées. De l’impact mondial de l’assainissement sur la santé publique, au cycle des nutriments, sans oublier le design, ce bel article balaye exhaustivement le sujet ainsi que bien des préjugés. “Bien qu’elle prenne souvent place dans un pittoresque cabanon (…) [la toilette sèche] peut tout aussi bien intégrer un espace design.” A bon entendeur …

Retrouver l’article dans l’onglet presse

Ecodomeo présent aux 7ème assises de l’ANC à Nice


7EME ASSISES DE L’ANC A NICE, LES TOILETTES SECHES ENFIN INTEGREES A L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF!

Les toilettes sèches étaient à l’honneur cette année à Nice lors des 7èmes Assises de l’Assainissement Non Collectif (ANC), rendez-vous annuel majeur dédié aux collectivités locales et à leurs partenaires sur les questions à la fois techniques, réglementaires et méthodologiques de l’assainissement non collectif.
Au programme, un salon professionnel avec une centaine d’exposants et de nombreux ateliers et forums sur la conception et l’installation des filières d’ANC.

Le salon professionnel

Ecodoméo était présent sur un stand du Réseau d’Assainissement Ecologique dédié aux Toilettes sèches et tenu en commun avec les associations Toilettes du Monde et Pierre et Terre.
Parmi les visites sur le stand, une grande majorité de SPANC qui s’interrogent sur les toilettes sèches, en raison de demandes de plus en plus fréquentes de la part des particuliers, et de contrôles d’habitations incluant des toilettes sèches. Quel est le fonctionnement ? Quelles sont les possibilités techniques de traitement des effluents ? Quelle est la périodicité des vidanges ? Tous ces point ont été passés en revue avec nos interlocuteurs fort intéressés.
De façon générale les toilettes Ecodoméo sont très bien perçues par les visiteurs des SPANC. D’ailleurs, certains d’entre eux avaient déjà réalisé des conventions tripartites dérogatoires pour autoriser leurs usagers à installer des toilettes sèches en association avec un filtre planté dans le cadre d’une mise aux normes de l’ANC.

Les conférences, ateliers et forums

Du côté de l’espace débat, séances plénières et conférences ont eu le mérite de revenir en détail sur la place des SPANC et de faire un état des lieux exhaustif sur la situation règlementaire actuelle.
Au vu de la croissance de ce secteur depuis quelques années, l’assainissement écologique était d’ailleurs présenté dans un des forums : « Nouvelles filières : toilettes sèches et filières végétalisées ». Lors de ce celui-ci un état des lieux a été fait sur les toilettes sèches chez nos voisins Européens (500 000 en Finlande !) et sur les charactéristiques techniques d’une des filières végétalisées en cours d’homologation. Les réponses techniques aux questions posées par le public lors de ce forum confirment l’adéquation technique des toilettes Ecodoméo avec cette filière. Pour le système proposé, la réduction du volume des eaux à traiter et le retrait des matières fécales du réseau des eaux usées permettent de réduire de moitié le dimensionnement d’un filtre planté (de 2m2 à 1 m2 par équivalent habitant). Par contre le maintien des urines dans le réseau est bénéfique pour l’oxidation des graisses.
Quand on sait que le coût moyen de la réhabilitation d’un système individuel de traitement des eaux en France est de 10 500 € , on comprend vite l’intérêt financier des toilettes sèches permettant de réduire de moitié la taille d’un assainissement autonome.

Le coût du traitement des eaux parlons en ! La grande majorité des conférences lors de ces assises de l’ANC nous ont rappelé qu’une fois l’installation d’une filière réalisée, l’usager n’est généralement pas au bout de ses peines : colmatage des massifs filtrants, pollutions de coliformes dans les puits d’infiltrations et vidanges tous les 4 ans des boues accumulées dans les fosses toutes eaux. La plupart de ces désagréments sont significativement réduits voire éliminés en installant des toilettes sèches.

Enfin, grands absents des débats et des thèmes de recherche du Ministère de l’Environnement, la réduction et le réutilisation des eaux usées. Promouvoir un meilleur traitement des eaux à travers une obligation de conformité et des homologations de filières est nécessaire, mais l’on peut vraiment regretter que rien de soit entrepris à l’heure actuelle pour encourager la réduction des charges et de la pollution et la réutilisation des eaux grises de la maison après traitement comme cela se fait par exemple en Australie.
Faut il rappeler que le meilleur moyen de réduire sa production d’eaux usées est de réduire sa consommation d’eau ? En installant des toilettes sèches c’est 30% d’eaux usées à traiter en moins et des effluents domestiques beaucoup moins chargés en DBO et MES. Le problème, ainsi qu’en a convenu un représentant du CSTB, c’est que l’on ne « sait » pas traiter à l’heure actuelle les eaux grises, un peu comme une machine à laver qui ne saurait laver que le linge très sale à 90° et n’aurait pas de programme économique à 30°.
Nous ne pouvons qu’encourager les pouvoirs publics à engager des recherches dans ce sens qui est aussi celui du bon sens et du développement durable.

Salon Batir Ecologique – Paris

Salon Batir Ecologique
Ecodomeo sera présent au Salon Bâtir Ecologique à la Grande Halle de la Villette à Paris, du 26 au 28 Novembre.
Lien vers le site